Comment augmenter ses chances de gagner aux prud’hommes ?

par aiw-pro
413 vues

Le Conseil de prud’hommes est une juridiction mise place pour régler les différends entre un employeur et ses employés. En général, lorsqu’un employé estime avoir été licencié abusivement, ce dernier se trouve en droit de saisir le conseil de prud’hommes. CE conseil, après délibération, peut ramener l’employeur à l’ordre. Dans cet article, vous trouverez tous les conseils pour maximiser vos chances afin de gagner dans cette aventure.

Évaluer toutes vos chances de gagner aux prud’hommes

Bien avant d’entamer cette procédure, il est primordial de faire une mise au point de la probabilité d’obtenir gain de cause après la perte d’emploi. Les statistiques des résultats du Conseil des prud’hommes montrent clairement que 70 % des requêtes sont acceptées. Cela prouve qu’en disposant des bonnes preuves, vous aurez sûrement la chance de gagner aux prud’hommes.

Rassembler des preuves irréfutables

Comme toutes les juridictions existantes sur le territoire français, le Conseil de Prud’hommes ne se sert que de preuves tangibles pour statuer sur ses décisions. Ainsi, ses preuves ne pourront pas faire l’objet d’une contestation assez sérieuse auprès de la partie adverse. Vous avez donc intérêt à les rassembler sous plusieurs formes telles que les photos, les audio, les vidéos, les lettres, les mails ou le SMS.

Pour gagner cette bataille, n’hésitez pas à avoir avec vous, les anciens collègues de l’entreprise. Si par exemple, vous croyez que vous avez été licencié abusivement, vous pourriez leur demander de vous produire des attestations. Avec ces attestations que vous allez incorporer dans votre dossier, vous mettrez plus de chances de votre côté.

Tenir compte des preuves de la partie adverse

Évaluer toutes vos chances de gagner aux prud’hommes

Même si vous rassemblez toutes vos preuves, vous ne devez pas non plus ignorer les preuves de votre adversaire (votre employeur). Il s’agira alors de savoir sur quoi il se base pour corroborer ses dires. Le premier avantage de cette méthode, c’est qu’elle vous permet de réajuster votre dossier pour mieux expliquer les faits relatés par la partie adverse. Le deuxième avantage, c’est qu’elle vous offre la possibilité de vous servir de l’argumentaire de votre employeur et d’y déceler les incohérences.

Une fois que les incohérences sont établies, vous l’utiliserez pour déstabiliser votre adversaire et remporter le procès.

Se rattacher les services d’un avocat

Étant un procès, il n’est pas obligatoire de faire appel à un avocat, la loi vous autorise à vous défendre seul. Cependant, il est recommandé de prendre un avocat spécialiste du droit de travail pour gagner aux prud’hommes. Contrairement à vous, il est un professionnel et connaît exactement la procédure à suivre pour y parvenir. Il sera donc plus apte à :

  • Déterminer le poids juridique d’une preuve ;
  • Éliminer les preuves qui ne sont pas obtenues légalement ;
  • Constituer votre dossier ;
  • Assurer votre défense.

Grâce à l’intervention de ce spécialiste, vous réussirez à obtenir des dédommagements pour licenciement abusif de votre employeur. Ceci vous aidera pour vos finances.

Combien coûte un avocat spécialiste du droit du travail ?

Son prix va dépendre de certains critères comme la complexité du cas, la lenteur des démarches administratives ou encore les résultats obtenus. Ainsi, il peut vous facturer des honoraires tels que l’honoraires forfaitaire ou l’honoraire au temps passé. Il peut également vous facturer un honoraire de résultat (10 à 20 %) qui sera prélevé sur le montant perçu après dédommagement. À Paris par exemple, le montant moyen des honoraires forfaitaires est situé entre 1 500 et 4 000 € HT (hors taxes).

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Votre commentaire